Pour accéder à la fiche de présentation de l’un des partenaires, cliquez sur son drapeau sur la carte.

Partenaires

Le consortium InnoVine est composé de 27 partenaires et implique plus de 100 chercheurs en viticulture et en œnologie ou producteurs de vins. Les partenaires du projet proviennent de 7 pays européens représentant la majorité des surfaces viticoles européennes et offrant des conditions environnementales, économiques et sociales contrastées.

Les équipes impliquées couvrent un large éventail de disciplines scientifiques en lien avec la viticulture (génétique de la vigne, sélection, physiologie, écologie, épidémiologie, pathologie) ou possèdent une solide expertise technique en termes de statistiques, de phénotypage, de bases de données, de modélisation, d’outils d’aide à la décision (OAD) ou de développement de dispositifs de surveillance. La moitié environ des partenariats est publique, l'autre moitié est composée d'organisations privées comprenant des PME, une grande entreprise vinicole et une pépinière coopérative.





Prof. Stefano Poni
Università Cattolica del Sacro Cuore
Via Emilia Parmense 84
29121 Piacenza
Italie
Tel. +39 503 165 65
Site: www.unicatt.it

Università Cattolica del Sacro Cuore (UCSC)

Compétences

Les Instituts impliqués dans le projet sont ceux de «Viticulture et arboriculture fruitière» (VIT) et "Entomologie et pathologie végétale" (EPP). Les activités du VIT sont principalement axées sur l’éco-physiologie du raisin et les pratiques viticoles avec un accent particulier sur les relations entre rendement / qualité, sur les techniques de rognage  et d’autres approches pour répondre aux nouvelles exigences imposées par le changement climatique. L’EPP étudie les agents pathogènes afin de comprendre leurs relations avec les plantes hôtes et l'environnement et de prévoir leur comportement pour limiter les dégâts. Les principaux axes de recherche développés sont les suivants: étude des champignons associés aux maladies et leurs besoins écologiques; étude des champignons produisant des mycotoxines; évaluation de la qualité microbiologique des aliments; modélisation de l’apparition et du développement des maladies, protection intégrée des cultures. L’UCSC participe aux projets suivants de l'UE: “European Network for operational and Tactical DSS on Crop Protection”; QLK1-CT-2001-01761 “Risk assessment and integrated ochratoxin A management in grape and wine” WINE-OCHRA RISK; COST 864 “Pomefruithealth”; Projet FP7 “New biocontrol agents for powdery mildew on grapevine” (BCA_grape et “A web-based system for real-time monitoring and Decision Making for Integrated Vineyard Management” (MODEM_IVM).

Rôle

L’UCSC sera responsable du WP2 et coordonnera l'exploitation des ressources génétiques existantes en termes de faible sensibilité aux maladies, ou de résistance, et d'induction de résistance indirecte par le biais de techniques de gestion de la végétation et du vignoble. Elle sera également impliquée dans l'amélioration de la valeur prédictive des modèles épidémiologiques actuels. Dans le cadre du WP1, l’UCSC évaluera les effets de la conduite du vignoble sur la composition des baies et au sein du WP5, elle mettra au point et testera des dispositifs de surveillance et leurs fonctionnalités.

Personnes clés impliquées


Le Docteur Stefano Poni, professeur titulaire en viticulture, possède 25 ans d’expérience en physiologie appliquée aux raisins et sur les pratiques de gestion des vignobles. Il est responsable de RDT dans le cadre du projet no. 262059 7FP “MODEM_IVM.


Le Docteur Matteo Gatti, assistant chercheur en viticulture, possède 12 ans d’expérience sur les interactions génotype / environnement.


Docteur. Luca Languasco, chercheur en pathologie végétale, professeur sur les maladies de la vigne.


Docteur Tito Caffi, postdoc en épidémiologie et en modélisation des maladies de la vigne.

Ressources matérielles

L’UCSC fait participer ses instituts de "Viticulture et de production d'arbres fruitiers" (VIT) et "d’entomologie et de pathologie végétale" (EPP). Le VIT étudie la physiologie de la vigne, l’influence du génotype, de l’environnement et des techniques viticoles sur sa croissance et son développement, dans le but d’optimiser la production de raisin, la qualité et la sécurité. L’EPP étudie les pathogènes, leur relation avec les plantes hôtes et l'environnement, ainsi que la prévision des maladies. L’UCSC dispose de toutes les installation nécessaires à la bonne gestion des recherches à entreprendre.

 
 
European Union
Innovine est un projet collaboratif européen qui a reçu un financement du 7ème Programme Cadre de l’Union Européenne pour la recherche, le développement et la démonstration technologique dans le cadre de l’accord de subvention n° 311775.
Mentions légales - Plan du site - copyright Innovine ©2013