La résistance partielle pourrait sélectionner des souches plus virulentes de mildiou

10.03.2015

Une étape fondamentale de la tâche 2.1 du projet (Durabilité de la résistance aux principales maladies fongiques de la vigne) a consisté à inoculer de façon croisée des génotypes sensibles et tolérants avec des souches de mildiou et à l’oïdium. L’objectif était ici d'étudier l'hypothèse selon laquelle une résistance partielle pourrait contribuer à sélectionner des souches plus virulentes de mildiou. 60  isolats de mildiou ont été obtenus à partir de génotypes résistants, 1010 à partir de génotypes sensibles.  Les résultats préliminaires ont mis en évidence: i) une érosion globale de la résistance de la plante; ii) le développement supérieur de sporanges mais de plus petite taille sur les isolats de génotypes résistants et iii) une période de latence plus courte sur le Bronner et le Prior. Ces résultats suggèrent une agressivité accrue par le mildiou. En termes d'épidémie de la maladie sur les variétés résistantes, des données seront bientôt recueillies sur Johaniter, Bronner, Solaris, Rpv1 / Rpv3 et 7589 dans l'objectif d’associer la résistance à des applications fongique afin de lutter contre le mildiou et le black-rot.

 
 
European Union
Innovine est un projet collaboratif européen qui a reçu un financement du 7ème Programme Cadre de l’Union Européenne pour la recherche, le développement et la démonstration technologique dans le cadre de l’accord de subvention n° 311775.
Mentions légales - Plan du site - copyright Innovine ©2013