Pour accéder à la fiche de présentation de l’un des partenaires, cliquez sur son drapeau sur la carte.

Partenaires

Le consortium InnoVine est composé de 27 partenaires et implique plus de 100 chercheurs en viticulture et en œnologie ou producteurs de vins. Les partenaires du projet proviennent de 7 pays européens représentant la majorité des surfaces viticoles européennes et offrant des conditions environnementales, économiques et sociales contrastées.

Les équipes impliquées couvrent un large éventail de disciplines scientifiques en lien avec la viticulture (génétique de la vigne, sélection, physiologie, écologie, épidémiologie, pathologie) ou possèdent une solide expertise technique en termes de statistiques, de phénotypage, de bases de données, de modélisation, d’outils d’aide à la décision (OAD) ou de développement de dispositifs de surveillance. La moitié environ des partenariats est publique, l'autre moitié est composée d'organisations privées comprenant des PME, une grande entreprise vinicole et une pépinière coopérative.



Contact



Dr Anne-Françoise Adam-Blondon
INRA Centre de Versailles, URGI Bâtiment 18
Route de Saint-Cyr, RD10
78026 Versailles cedex
France
Tel. +33 130 833 749
Site: www.inra.fr

Institut National de Recherche Agronomique

Compétences

L’INRA occupe la deuxième place au niveau mondial et la première place européenne, en termes de publications scientifiques dans les domaines de la recherche agricole, des sciences végétales et animales. Huit unités de recherche apportent leurs compétences pluridisciplinaires au projet InnoVine. Ces compétences concernent la modélisation du développement des plantes dans leurs environnements, la compréhension de la base génétique de l'adaptation des plantes et la conception de systèmes viticoles durables.

Rôle

L’INRA est le coordinateur du projet InnoVine (WP7). L’INRA contribuera également à la modélisation de la qualité en réponse à l'environnement, base de travail pour le suivi et l'optimisation de la qualité des raisins au vignoble (WP1). L’INRA participera également au screening du matériel génétique mieux adapté (WP3), au développement de techniques viticoles durables pauvres en intrants (WP2) ainsi qu’à la conception et à l'évaluation de nouveaux systèmes de viticulture (WP4).

Personnes clés impliquées


Le Docteur Anne-Françoise Adam-Blondon est directeur adjoint du Département de Génétique et d’Amélioration des plantes à l'INRA. Elle a fortement contribué au développement des ressources génomiques de la vigne. Entre 2002 et 2012, elle a coordonné la recherche sur la vigne à l'INRA et a récemment pris la présidence du IGGP. En tant que membre du conseil scientifique de l'IFV (ENTAV), elle aime relever les défis auxquels la viticulture doit faire face. Depuis 2010, elle est impliquée dans la formation de la génomique pour les agronomes.


Le Docteur François Delmotte est un phytopathologiste qui concentre ses recherches sur l'évolution des populations d'agents pathogènes en relation avec les pressions de sélection exercées par la protection des plantes (résistance génétique, pesticides, etc.). L'unité SAVE à laquelle il appartient, vise à développer des stratégies durables pour la protection de la vigne en combinant les compétences des phytopathologistes et des agronomes.


Le Docteur Didier Merdinoglu coordonne la génétique de la vigne à l’INRA et le réseau de recherche sur la sélection. Il possède 12 ans d'expérience dans la génétique et la sélection de la vigne à l’égard de la résistance aux maladies et de la composition des raisins. En 2000, il a lancé un programme de sélection visant à créer de nouvelles variétés durablement résistantes en exploitant plusieurs sources de résistance. Ce programme se base également sur l'association de la sélection assistée par des marqueurs génétiques, à des méthodes de screening rapide et à des essais en plein champ réalisés sur un réseau de sites expérimentaux.

Ressources matérielles

L’INRA a été le pionnier du développement de la plante virtuelle (TOPVINE) et des modèles de culture (STICS) adaptés à la vigne,  permettant de combiner des simulations et des expériences sur le terrain. L’INRA dispose de plusieurs stations expérimentales dédiées à la viticulture impliquées dans InnoVine: Bordeaux avec des essais au champ dédiés à l'étude de l'effet du changement climatique sur 52 génotypes et à la réduction des intrants grâce à l’utilisation de génotypes résistants, Pech-Rouge avec des expérimentation de nouveaux systèmes de viticulture adaptés à la viticulture méditerranéenne et Vassal qui possède la plus vaste collection de matériel génétique de la vigne au monde. Enfin l’INRA gère des installations pour le profilage  de polyphénols et de tanins et pour l'évaluation quantitative à débit élevé de résistance au mildiou et à l’oïdium dans des conditions contrôlées.

 
 
European Union
Innovine est un projet collaboratif européen qui a reçu un financement du 7ème Programme Cadre de l’Union Européenne pour la recherche, le développement et la démonstration technologique dans le cadre de l’accord de subvention n° 311775.
Mentions légales - Plan du site - copyright Innovine ©2013